2613847477350
 

Peut-on sortir ses plantes d'intérieur ?

Passer sa vie entre quatre murs et ne profiter de la lumière du jour qu'à travers les vitres d'une fenêtre : l'environnement que nous imposons à nos plantes d'intérieur n'a rien de bien naturel...

Comment s'étonner alors de les retrouver si fébriles à la sortie de l'hiver ?

Cet été, elles ont bien mérité un séjour à l'extérieur.

Quand sortir ses plantes intérieurs ?

Pendant l'été, le climat qui règne un peu partout en France métropolitaine peut être très bénéfique pour nos plantes d'intérieur. Les températures sont douces, voire chaudes en journée, et la fraîcheur nocturne est moins marquée. 

 

Plus globalement, les plantes d'intérieur trouveront au jardin ou au balcon une atmosphère très saine, à la fois humide et aérée. La luminosité à l'extérieur est bien meilleure moteur de la photosynthèse, elle est propice au développement des plantes. Quant à la pluie, elle nettoie le feuillage et apporte des arrosages d'excellente qualité.

Dans nos maisons et appartements au contraire, elles souffrent trop souvent de l'air sec, de la proximité de sources de chauffage, de l'air statique. 

Alors n'hésitez plus et offrez des vacances d'été à vos plantes vertes : sortez-les !

Pourquoi sortir ses plantes intérieurs ?

A partir de quand peut on sortir les plantes ?

Il faut attendre que le risque de gel soit écarté avant de sortir les plantes d'intérieur dans le jardin.

La plupart sont des espèces tropicales qui ne tolèrent pas le moindre degré sous zéro. Soyez donc patient, et attendez le mois de juin dans les régions où les gelées tardives sont fréquentes. 

Une période de transition:

La règle d'or pour que vos plantes d'intérieur bénéficient pleinement de leur séjour à l'extérieur est d'éviter les changements trop brusques. La transition entre l'environnement intérieur et l'environnement extérieur doit être la plus douce possible. Ne placez surtout pas vos plantes directement en plein soleil. Trouvez au contraire un emplacement ombragé et bien abrité des courants d'air, et laissez-y les plantes pendant au moins dix jours, le temps pour elles de s'adapter à leur nouvel habitat. Il est très important de respecter cette phase d'acclimatation.

Les caprices de la météo :

Bien que le bilan d'un séjour à l'extérieur soit toujours très positif pour vos plantes, il faut avoir conscience du risque que représentent les aléas météorologiques. Une fois dehors, vos « plantes vertes » seront exposées au même titre que les autres aux éventuels dégâts causés par les orages, la grêle, les coups de vent, … Soyez attentifs !

        Si le gel peut être fatal pour la plupart de nos plantes d'intérieur, il faut bien comprendre que pour              beaucoup d'entre elles les températures inférieures à 10°C représentent un risque également.

        Les plantes d'origines équatoriales par exemple ne connaissent presque jamais d'écart thermique                important entre le jour et la nuit dans leur habitat naturel et il n'existe pas vraiment de saison dans              ces régions. Ce sont donc des plantes qui ont besoin de chaleur, de lumière et d'humidité                              constamment toute l'année. Soyez donc particulièrement vigilant si vous habitez dans une région où            les températures peuvent être très fraîches la nuit, même au cœur de l'été.

        Les symptômes d'un coup de froid peuvent être un jaunissement ou une chute importante des feuilles.

        Il faudra donc sortir les plantes dès que tout risque de gelée sera écarté soit entre la mi-mai et la                 mi-juin selon les régions.

!

plantes intérieur à l'extérieur
sortir ces plantes intérieur
Kentia en extérieur

Quelles plantes peut on sortir en été ?

  • Les cactus et plantes grasses

  • Les bananiers

  • Les Yuccas 

  • Les fougères (si ce n'est pas déjà le cas)

  • Les Cycas 

  • Les crotons

  • Les dracaenas

  • Les livistonias

  • Les Euphorbes  

  • les Anthuriums

  • les Strelitzia 

  • Les kentia, Areca 

sortir ses plantes intérieur

!

Lorsque vous décidez de rentrer vos plantes à l'intérieur, il faut aussi suivre une période de transition comme quand vous les avez sorties. 

La transition entre l'environnement extérieur et l'environnement intérieur doit être la plus douce possible pour ne pas faire souffrir vos plantes .